CITOYENNETE EN HERITAGE

Bienvenue !!!

vogue

Par le biais de ce blog vous serez au courant de la vie de l'association,  des démarches entreprises

auprès de la mairie,et faire vos propres suggestions pour rendre votre village plus proche de vous.

On compte sur vous tous, le village et la gare pour nous rejoindre.

Une réunion d'information sera prochainement organisée pour les personnes interressées.

Pour nous contacter, vous pouvez réagir à chaque message en cliquant sur le lien commentaires situé

ci-dessous ou en allant sur le bloc de droite en cliquant sur Pour nous contacter.

 

Posté par Citoyennete en H à 09:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


19 juillet 2018

Vogue cache des trésors

Avec le retour des touristes , la petite salle d'exposition installée dans une cave a réouvert ses portes quelques jours par semaine . Apres  les vitraux de Leslie Bohec et les peintures de Denia , ce sont des tableaux à l'huile que Françoise Demeure présente aux visiteurs , rue de la Chareyre . 

Depuis plusieurs années cette artiste expose ses  peintures et jamais on n'en a entendu parler au village : un  style différent de ce que l'on peut voir chez Denia  , plus figuratif :  des paysages provençaux , des natures mortes , des compositions florales ...... vous ne resterez pas indifférents aux couleurs chatoyantes fleurant bon la Provence . Alors au hasard de vos promenades dans le village , n'hésitez pas à entrer , ça vaut le déplacement ! 

image

image

 

image

 

Posté par Citoyennete en H à 19:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2018

Réponse au commentaire de KIKI

 " Mise a part vos critiques , quels sont vos propositions concrètes pour le bâtiment de la Cure ? Si vous en avez quel montage financier le réaliseriez vous ? "

Ci- dessus le mail reçu hier soir de KIKI concernant un article en date du 28 mars 2018 ( compte - rendu du CM du 26/03/2018 ) . Si vous souhaitez voir le mail original , vous pouvez rechercher dans la rubrique archives en mars 2018 et cliquez sur commentaire en bas du message concerné pour le lire . 

Ici , nous répondons donc à Kiki : nous ,en tant que  petite association citoyenne , n'avons ni le pouvoir , ni l'autorisation de nos élus communaux pour donner des avis sur le sujet de la Cure . Par contre , lors des journées du patrimoine en 2014 , les habitants avaient suggèré des utilisations possibles  et émis des voeux sur un cahier qui devait d'ailleurs être mis à disposition de tous en mairie ???? 

Nous savons aussi , comme il est dit dans le message de mars 2018 , qu'une étude a été PAYÉE au CAUE et que des projets en sont ressortis ; malgré cela une nouvelle étude encore PAYANTE est en cours ! 

En ce qui concerne le financement d'éventuels travaux de remise en état de ce bâtiment , il y a sûrement des aides et des subventions à obtenir pour sauvegarder ce patrimoine local . On en a bien trouvé pour le futur espace intergénérationnel allée du château ( tiens ? et pourquoi ne l'a- t- on pas prévu à la cure ? Voila une bonne idée à creuser ! ) et ce n'est pas à une association , ni la nôtre , ni aucune autre , de faire un montage financier pour un bâtiment public . Il y a pour cela des " experts " à la mairie et on n'est plus à un emprunt près n'est - ce - pas ! 

Des idées , nous en avons des tonnes que ce soit pour la cure ou bien d'autres choses , mais nous ne nous permettons pas d'en émettre sans nous faire renvoyer dans les cordes ou nous faire passer pour des débiles . D'ailleurs maintenant dans les conseils municipaux , la rubrique "DIVERS " a été supprimée , comme ça on est tranquille , plus rien ne peut être divulgué ! comme s'il y avait des choses à cacher aux habitants .....quoique ?

Alors , Mr Kiki , je vous retourne la question : le sujet de la cure était déjà d'actualité pendant le mandat précédent et à l'époque  le projet de notre maire était de la vendre pour un prix dérisoire à une famille connue du village ( Temoins à l'appui ) , qu'avez- vous fait , vous , à ce moment - là ? Vous étiez bien au conseil municipal à cette époque et il ne nous semble pas que vous ayez laissé un souvenir impérissable de votre passage .( Ceux qui y sont actuellement ne resteront pas dans les annales non plus , rassurez - vous ! )

Ah ! Un détail .....mais qui a son importance . Dans nos messages , ce ne sont pas des " critiques " mais des constatations et des réponses aux interrogations des habitants qui attendent encore le changement que notre pseudo -opposition avait promis !

Posté par Citoyennete en H à 17:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 juillet 2018

Vernissage de l'expo d'été au château

Ce dimanche 8 juillet , l'association Vivante Ardèche organisait le vernissage de l'exposition " COULEURS " que l'on pourra visiter jusqu'au 4 novembre . Après les remerciements d'usage aux officiels présents , Madame Ginette Dajoux , présidente , s'adresse au public venu nombreux : " Vous avez bravé la chaleur pour être présents parmi nous et au nom de l'association Vivante Ardèche , je vous en remercie . La programmation des expos se fait au moins 2 années à l'avance , aussi lorsque la commission artistique a programmé l'exposition "Couleurs " , elle n'a pas songé une seconde qu'elle allait devoir se confronter au bleu de l'équipe de France , au rouge de l'équipe de nos amis belges et au jaune du tour de France . L'été 2018 réunit 3 artistes , 3 regards , 3 manières de peindre "

DSCN3761 (2)DSCN3763 (2)

Guillaume Beaugé : né en 1944 , il vit et travaille entre Montclar près de Carcassonne et l'Ardèche .Formé à l'école supérieure des Beaux Arts de Paris de 1966 à 1972 , étude classique de la figure , du portrait et du paysage , menée parrallèlement à la composition et au collage non figuratif . Il est diplômé des Beaux Arts , a reçu le prix de la Casa Velasquez après 2 années passées à Madrid , entre autres ( ce serait trop long d'énumérer ses récompenses).Il enseigne aussi à Paris et sa grande région dans plusieurs ateliers . En 1981 , il construit un atelier d'été en Ardèche dans le massif des Boutières , travaillant ainsi au plus près de la nature . " C'est cette nature sauvage que Guillaume Beaugé essaye de capter lors de ses promenades .....un coup de coeur et il se pose pour dessiner , peindre sur un carnet ....afin de garder une trace . Une fois rentré près de Narbonne , il va se confronter à la toile ....pour transcrire la complexité de ces paysages . Eau , pierres , rochers , branchages .....prennent vie sous le pinceau ".

DSCN3765 (2)DSCN3767 (2)

DSCN3766 (2)DSCN3777 (2)

Alain Chevrette : né en 1947 , il est l'un des artistes majeurs de la peinture lyonnaise . " Contacté par Christian Therme responsable de la commission artistique , il ne dit pas oui tout de suite , posa beaucoup de questions . Sa visite du château et notre rencontre en automne dernier ont évacué les petites réticences . C'est donc plein d'enthousiasme qu'il s'est mis au travail ....pour laisser parler son imaginaire et créer les toiles présentées aujourd'hui à Vogüé .Dans son atelier lyonnais , une grande table servant de palette .....où se font les mélanges qui vont donner ....des couleurs flamboyantes distillant puissance et energie . Entre abstraction et figuration , Alain Chevrette nous fait partager son énergie et ses toiles insufflent joie et vitalité ".

DSCN3772 (2)DSCN3773 (2)DSCN3771 (2)DSCN3774 (2)

Charlotte Culot : artiste belge qui vit et travaille en France . Licenciée en archéologie et histoire de l'Art à l'université de Louvain en Belgique , auteure d'un mémoire sur l'architecture en terre de l'afrique de l'Ouest , recherche photographique sur les murs de 1981 à 1989 , globe-trotter aimant arpenter la planète , elle peint depuis 1990 .Elle utilise et travaille plus particulièrement le papier kraft brun , redécouvre les gouaches et les pastels de son enfance et fabrique elle-même ses pigments . Son goût pour les marériaux et les textures l'amène vers la technique du collage . " C'est à la galerie Emiliani à Dieulefit que Christian Therme a découvert le travail de Charlotte Culot . C'est une citoyenne du monde , débordante d'idées et d'énergie , amoureuse de grands espaces , de nature et de défis . C'est au cours de ses longs périples qu'elle emmagasine des sensations , des couleurs et c'est dans son atelier breton que le travail de création va prendre forme . Elle fabrique alors ses couleurs à partir de pigments naturels ......et la couleur posée sur des bandes de papier va s'organiser . Elle a souhaité  ,pour l'exposition de Vogüé , faire une première : exposer une tapisserie fabriquée à partie d'une de ses oeuvres ". 

DSCN3768 (2)DSCN3770 (2)

DSCN3769 (2)

Avant de laisser la parole aux officiels et aux artistes , Madame Dajoux a tenu à remercier toute l'équipe de Vivante Ardèche , les bénévoles très investis , la commission artistique , toutes les petites mains qui organisent l'installation des expos et l'intendance , le personnel salarié Arnaud , Noémie , Aurélie et Isabelle qui assurent le fonctionnement au quotidien du site , les membres de l'Education nationale pour les projets pédagogiques liés aux expos , sans oublier les nombreux donateurs et sponsors .

Un apéritif servi dans les jardins suspendus du château a clôturé la soirée .

Allez découvrir les artistes et faîtes vous votre opinion . Personnellement mon choix est fait , alors à vous de ressentir vos propres émotions !

NB : les textes en violet et en italique sont des extraits du discours inaugural du vernissage de Madame Dajoux . Je la remercie de m'en avoir donné une copie .

 

Posté par Citoyennete en H à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2018

Retour sur les dernières semaines et petite mise au point

11 juin : message sur le blog , Dénia une artiste peintre au village 

14juin : cette artiste reçoit un courrier signé de Mme Laurent concernant l'occupation privative sans droit du domaine public 

19 juin : un lecteur du blog , indigné par la situation , fait poster un message pour dénoncer les faits et souligner bien d'autres incivilités.

Puis suit un échange de mails entre notre association et Mme Laurent le 25 juin suite à l'envoi de photos concernant le stationnement de deux voitures à la file dans le chemin neuf ;( on nous a répondu et nous avons nous aussi fait une réponse en retour ). Mais ce n'est pas pour cela que les choses ont évolué.

et le 2 juillet pour stationnement illicite et permanent Grand rue avec questionnement sur les responsabilités concernant le nettoyage des tâches d'huile moteur sur la chaussée . ( là , pas de réponse ) .

1er juillet : Madame rencontre l'artiste peintre à son domicile , tout est merveilleux , " on " lui accorde généreusement de pouvoir laisser en l'état son installation devant sa maison et "on" découvre les œuvres de Dénia alors qu'elle vit et peint au village depuis plusieurs années et que jamais "on" ne s'est intéressé à son travail . On a bien pris soin ce jour-là de faire une photo . Nous nous posons la question : que se serait- il passé s'il n'y avait pas eu le message du 19 juin soulevant le problème des injustices flagrantes dans ce village ! Et je reprendrai comme dans le message du 31 mars 2016 la phrase de La Fontaine " selon que vous soyez puissant ou misérable , les jugements de cour vous feront blancs ou noirs " , c'était il y a deux ans et rien n'a vraiment changé .

En conclusion , nous parlons beaucoup avec les habitants et même certains conseiller(e)s et nous avons l'impression que la coupe est pleine , que l'autoritarisme et la toute puissance de la première dame de la commune pèsent à nombre de personnes . Et puis elle apparait de nouveau très régulièrement dans la presse locale ( DL et La tribune ) d'où la réflexion faite par beaucoup " elle est déjà en campagne pour 2020 " ...........Dieu nous en préserve !!!!!!!

Posté par Citoyennete en H à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 juillet 2018

La Gleyzette reçoit l'expo " carreaux de mosaïque "

 

Vendredi 6 juillet , la Présidente Muriel Ricard et les membres de Sauvons le petit patrimoine inauguraient à La Chapelle La Gleyzette leur exposition qui sera visible tout l'été sur le thème des carreaux mosaïque . Une cinquantaine de personnes avaient répondu à l'invitation et découvraient  avec bonheur le travail de nos anciens . 

La Présidente a remercié toutes les personnes présentes , membres de la municipalité , président(e)s d'associations locales et habitants du village ou des environs . Elle a particulièrement mis l'accent sur le travail et l'implication de Mr et Mme Loche et de Mme Martine Robert pour la qualité du travail accompli ( prise et montage des photos , installation de l'expo , ......) sans oublier de  remercier tous les habitants qui ont accepté d'ouvrir leurs maisons et sans qui cette expo,n'aurait pas été possible . 

imageimage

imageimage

Mr Pierre Mathian était aussi mis à l'honneur puisqu'il a contacté David Dalichoux directeur de la seule manufacture française encore en activité  à Pezenas dans l'Hérault qui a accepté de prêter moule et formes ; il a en outre toute la soirée explique et fait des démonstrations de la fabrication de ces carreaux .

imageimage

image

Laissons le mot de la fin à Martine Robert qui a écrit pour l'occasion un très joli texte qu'elle a bien voulu me confier et je l'en remercie . Vous pourrez le lire ci-dessous ...........

image

 " On dit souvent que les plus belles choses arrivent par hasard . En se réunissant à la maison des associations , la Commission histoire découvre qu'elle a un trésor sous les pieds : des carreaux de ciment du plus bel effet avec des motifs et des couleurs magnifiques ! l'idée d'une exposition s'impose très vite . Elle est principalement dédiée à nos anciens vogüéens et d'autres villages environnants .

L'arrivée du chemin de fer en 1870 avait permis le développement de cette industrie , la fabrique de carreaux mosaîques et l'extraction des basaltes à Saint Jean le Centenier . Ce développement va connaître lentement le déclin avec l'arrivée de la deuxième guerre mondiale en 39/45 pour s'arrêter définitivement dans les années 1960 .

Ils s'appellent Charles Thibon , Germain Arnaud , Paul Michel Mazoyer et Léonce Cartoux qui a su transmettre à ses enfants cette tradition orale si précieuse en leur racontant récits et anecdotes du pays .

Avec respect et émotion , Marcel Cartoux nous raconte : nous sommes dans les années 1920 ; ils avaient entre 12 et 16 ans . Du village , ils partaient prendre le train à la gare de Vogüé jusqu'à Saint Germain - Montfleury où il y avait une fabrique de carrelages . Leur travail était rude , les journées déjà longues étaient alourdies par de longs trajets à pied et en train . Leurs doigts agiles et habiles leur permettaient de répartir les couleurs du motif dans le moule . Ce travail spécialisé et délicat était mieux rémunéré que celui des adultes .

Aujourd'hui , à l'image de nos anciens , la Gleyzette émouvante de simplicité , ne laisse pas partir ce patrimoine tombé en désuètude car il s'agit de notre patrimoine au même titre que les façades de nos bâtiments , apprenons à le découvrir et à le protéger . Regardons cette exposition comme un refuge dans notre siècle où tout change trop vite . Elle aura le goût de la peine , de la sueur de nos aîeux , hommes d'honneur et de courage .

Tous les adhérents leur font honneur en ayant participé avec enthousiasme à cette exposition qui devient un beau projet participatif ."

Marcel Cartoux était malheureusement retenu sur une autre réunion , sinon il aurait pu nous raconter comment son père parti tôt le matin a eu avec ses copains la surprise de trouver son village tout illuminé à son retour le soir , l'électricité étant arrivée au village pendant qu'il était au travail . Même si les ampoules étaient de 30 watts , c'était pour eux comme les illuminations des Champs Elysées à Noël pour l'époque .( Merci à JP Gimond qui m'a soufflé cette anecdote ).

 

Et bien entendu un grand merci à Sauvons le petit patrimoine grâce à qui le village vit et bouge !

Posté par Citoyennete en H à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2018

ALORS LA ! IL FALLAIT OSER

Oh surprise , ce matin en feuilletant le Dauphiné libéré : Vogüé , une nouvelle artiste s'installe au pied du château .

Quelle hypocrisie ! j'ai failli en tomber sur le ....derrière !

Après mon article sur le blog le 11 juin où je présentais cette jeune femme dont je suis le travail et le parcours depuis environ 2 ans , puis le fameux courrier de la mairie du 14 juin pour occupation sans droit du domaine public , voilà que notre maire vient à passer " par hasard " , mais alors vraiment par hasard , mais quand même accompagnée d'un conseiller à sa botte , quelle chance !

Et hop ....quelques jours plus tard , la jolie photo de notre 1ère élue sur le journal " vous voyez , je m'intéresse à mes administrés , je leur rends même visite à domicile " .

Tant mieux pour Véro , elle mérite que l'on remarque ses oeuvres et sa démarche artistique , mais comme récupération des messages du blog au profit de "Madame " , on est en droit de se poser des questions ?? ça prouve au moins que nous sommes lus par nos élus !

Alors maintenant pour aller jusqu'au bout de la récupération , nous attendons sur le Dauphiné libéré la photo de notre maire accompagnée du policier intercommunal faisant évacuer la voiture rouge squattant le Chemin neuf ou posant des PV pour stationnement illicite aux locataires d' une conseillère au 30 de la grand rue ( et qu'on ne me dise pas ne pas être au courant , nous avons communiqué par mail à ce sujet avec photo à l'appui ) .

A cause de ces incivilités , des poteaux ont été installés tout au long du trottoir et bien entendu au frais du contribuable , donc vous et nous qui respectons tant que possible les régles en vigueur dans la commune .

Maintenant s'il faut faire partie de la caste municipale pour avoir des passe-droits , dites - le nous , nous allons essayer aussi de faire du lèche-bottes !

Posté par Citoyennete en H à 21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2018

Le château de Vogüé et Vivante Ardèche vous informent

L'exposition consacrée à Christian Sorg se termine le dimanche 1er juillet , dernières visites possibles de 10 h30 à 13 h et de 14 h à 18 h .

La prochaine exposition s'intitulera " Couleurs " et sera visible du 8 juillet au 4 novembre avec les oeuvres de Guillaume Beaugé , d'Alain Chevrette et de Charlotte Culot .

Pour pouvoir installer cette expo , le château sera fermé du 2 au 7 juillet .

Posté par Citoyennete en H à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sauvons le petit patrimoine vous invite

Vendredi 6 juillet à 18 h 30

Vernissage de l'exposition d'été à la Gleyzette ayant pour thème 

" Les carreaux mosaïques "

Ces carreaux fabriqués dans notre région sont encore bien présents dans certaines maisons du village .

Un pot de l'amitié clôturera cette cérémonie .

Venez nombreux !

Posté par Citoyennete en H à 20:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juin 2018

DROIT de REPONSE

Suite au message paru sur le blog le 19 juin , le commerçant de la rue de l'Esparat a demandé à me parler . Je l'ai donc rencontré et lui ai dit que le blog était ouvert à tous et qu'il pouvait , s'il le souhaitait , faire paraître un droit de réponse . Il m'a donc donné ce matin ce mot que je vous transmets ci-dessous :

Suite à la parution sur le blog Citoyenneté en héritage du 19/06/2018 : sous couvert d'anonymat ( quel courage !) la délation est toujours de mise ....à savoir , " s'il s'agit de la BOUTIQUE  rue de l'esparat , sachez que ce n'est pas un camelot , mais un commerçant et que celui-ci paye son droit d'occupation d'espace du domaine public ..." Il serait tout à fait judicieux de vérifier les infos avant de les publier !

Je remercie le commerçant en question de son intêret porté à nos parutions et chose promise , chose dûe , le droit de réponse est publié et je voudrais revenir sur certains points :

* les Voguéens sont en droit de poster des messages par l'intermédiaire du modérateur du blog ; c'est aussi leur droit de vouloir ou non que leur nom apparaisse , c'est le principe même du blog et je n'appellerais pas ça de la lâcheté étant donné que ce que j'écris moi-même est souvent le résultat de conversations , de remarques ou de questionnement des habitants qui expriment ainsi leurs idées par mon intermédiaire ( et je ne les cite jamais )  . Je respecterai donc toujours ce principe d'anonymat sauf si la personne souhaite expressément être citée .

*en ce qui concerne le terme de "camelot ' , quand je l'ai publié , je n'y ai rien trouvé de péjoratif . Pour moi , c'est un commerçant qui vend toutes sortes de choses , sans plus .

* et enfin le fait de poser une question ou d'émettre un doute sur un fait permet d'ouvrir le dialogue et de rétablir des vérités , ce qui a été le cas ici et c'est ce que devraient être les relations entre les Voguéens et leurs élus , car c'est  " l'OMERTA " qui crée des suspicions et des interrogations .

Posté par Citoyennete en H à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]